Gouvernance : qui contrôle Bitcoin ?

18/09/2017

Bitcoin repose sur un protocole dont l'exécution est décentralisée. Les transactions sont inscrites sur un registre publique distribué et sécurisé : la blockchain. Aucune institution, serveur dédié ou entreprise ne la contrôle.

Chaque noeud du réseau (mineur) possède une copie de cette grande base de donnée électronique. 

Devenir mineur est ouvert à tous, le logiciel est open-source. En pratique, il est nécessaire de disposer d'une très grande puissance de calcul pour constituer un noeud fonctionnel.

 

Un individu qui tente d'exécuter une version modifiée du code est automatiquement exclu. La décision de changer le protocole ne peut qu'être décidée par un accord de l'ensemble de la communauté. Les développeurs ne peuvent pas modifier le code sans un accord des mineurs. 

 

Chaque noeud peut décider de la version du protocole qu'il souhaite exécuter. Cependant, pour qu'il y ait réseau, ces derniers doivent se réunir autour de règles de fonctionnement communes. Les mineurs sont donc naturellement incités au consensus, sans quoi Bitcoin disparaitrait.

 

La technologie Blockchain introduit ainsi un mode de gouvernance décentralisé original.

 

La valeur du Bitcoin (en euro ou dollar) dépend uniquement de l'offre et de la demande sur les places de marché : le niveau du cours correspond au prix moyen auquel le Bitcoin est échangé.

 

Explorer d'autres aspects du Bitcoin

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Comprendre le fonctionnement de la technologie Blockchain, le Bitcoin et les autres crypto-monnaies.

Suivez la Crypto Encyclopédie
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • RSS - White Circle