Les crypto-monnaies expliquées simplement

Définition

Une crypto-monnaie est une monnaie électronique supportée par un réseau informatique décentralisé (en pair à pair) et dont les transactions et l’émission reposent sur des algorithmes cryptographiques.

 

Le nombre d’unités en circulation et la masse monétaire maximale sont définis à l’avance et visibles par tous. Jusqu’à preuve du contraire, une crypto-monnaie ne peut pas être contrefaite ou usurpée.

Elle ne dépend pas d’une banque centrale ou d’un état.

Les crypto-monnaies fonctionnent grâce à une technologie informatique appelée Blockchain.

Technologie Blockchain

Une Blockchain (chaine de blocs) est un registre public sécurisé. Toutes les transactions y sont consignées. Cette base de donnée est alimentée et surveillée collectivement sans tiers de confiance (état, institution, banque).

L'architecture du registre prend la forme d'une succession de blocs contenant les transactions réalisées sur une période déterminée : on parle de chaine de blocs.

 

Chaque crypto-monnaie est propulsée par un consensus de « mineurs » qui font fonctionner le réseau : ils exécutent un protocole informatique commun et open-source (consultable par tous). Ainsi, un mineur souhaitant modifier le protocole ne peut pas le faire seul. La crypto-monnaie repose donc sur un accord entre tous ses utilisateurs.

En savoir plus sur la Blockchain

Usage

A chaque Blockchain est associée une crypto-monnaie (aussi appelée token). Celle-ci permet l’échange de valeur dont les transactions sont inscrites sur cette blockchain. Cependant, une crypto-monnaie n’a pas nécessairement pour but de pourvoir un système de paiement entre utilisateurs. Elle peut permettre la rémunération ou l’échange de services internes au protocole de la blockchain : cloud décentralisé, ordinateur décentralisé, exécution de smart contracts etc.

Voir les fiches de présentation des projets

Les dix notions essentielles

01/ Blockchain

Une blockchain est un livre numérique où sont inscrites des transactions. Ce registre est visible publiquement. Chaque utilisateur peut posséder une copie de ce grand livre de compte. Il existe des centaines de blockchains différentes.

Exemple : la blockchain Bitcoin existe depuis 2009.

02/ Bloc

La blockchain est découpée en blocs les uns à la suite des autres. Chaque bloc peut contenir un nombre limité de transactions. Lorsqu'un bloc est plein, les transactions sont stockées dans le bloc suivant.

Exemple : on ajoute un bloc toutes les 10 minutes environs sur la blockchain Bitcoin.

03/ Noeud

Un noeud est un ordinateur (aussi appelé serveur) qui possède une copie de la blockchain. Tous les noeuds sont connectés entre eux pour tenir à jour le grand registre. Ils forment un réseau.

Exemple : des milliers de noeuds constituent le réseau Bitcoin.

04/ Mineur

Un mineur est un noeud dont le rôle est de sécuriser la blockchain. Les mineurs vérifient que les transactions du registre sont valides et que le livre de compte n'est pas falsifié. Lorsqu'un bloc est validé par tous les mineurs, ils l'ajoutent à la blockchain.

Exemple : pour pouvoir écrire une transaction sur la blockchain Bitcoin, elle doit être vérifiée par un mineur.

05/ Règles de consensus

Les règles de consensus désignent le mécanisme par lequel les mineurs s'accordent entre eux pour déterminer si un bloc est valide ou non. Si un mineur ne les respecte pas, il est exclu du réseau par les autres mineurs. Ces règles permettent à tous les noeuds de se synchroniser sur l'état du registre.

Exemple : les règles de consensus pour Bitcoin sont appelées "Consensus par Preuve de Travail". Il en existe d'autres pour d'autres crypto-monnaies.

06/ Token

Un token (aussi appelé jeton) est l'unité d'échange utilisée sur le registre de la blockchain. Un token peut matérialiser une valeur, une propriété, une identité, ...

Exemple : l'Ether est le token de la blockchain Ethereum.

07/ Smart contracts

En plus des transactions, la blockchain peut contenir d'autres informations. On peut y inscrire des lignes de code, des contrats et des algorithmes informatiques, en détaillant leurs conditions de déclenchement. Ces instructions sont appelées "smart contracts".

Exemple : "Paul donne 5 Ethers à Alice si Alice donne 1 Ethers à Luc" est un smart contract.

08/ Application décentralisée

Une application décentralisée est un service qui fonctionne grâce aux smart contracts d'une blockchain. Elle est décentralisée car son fonctionnement est surveillé par le réseau de noeuds, et non pas par une institution centrale.

Exemple : un système d'assurance où les contrats sont inscrits sur la blockchain est une application décentralisée. 

09/ Scalabilité

La scalabilité désigne la capacité de la blockchain à accueillir un grand nombre de transactions ou smart contracts sur son registre, pouvant être manipulées par de nombreux utilisateurs.

Exemple : Bitcoin est limité à environ 7 transactions par secondes. Il est nécessaire d'améliorer sa scalabilité.

10/ Fork

Un fork est une modification des règles de consensus. Il s'agit d'une mise à jour du protocole informatique qui régit le réseau de noeuds entretenant le registre. Parfois, on peut se servir du code d'une blockchain pour en créer une autre, avec quelques modifications. Il s'agit d'un fork.

Exemple : Bitcoin Cash est un fork de Bitcoin.

Comprendre le fonctionnement de la technologie Blockchain, le Bitcoin et les autres crypto-monnaies.

Suivez la Crypto Encyclopédie
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • RSS - White Circle