Comment participer à une ICO ?


Lors de l'introduction d'une nouvelle crypto-monnaie ou token, l'équipe de développement peut proposer une ICO (Initial Coin Offering) afin de générer une levée de fonds permettant de financer le projet. Les investisseurs intéressés participent en achetant les tokens distribués par l'équipe de développement. Les ICO sont limitées dans le temps.

Ce guide décrit la démarche à suivre pour être en mesure de participer à la plupart des ICO lancées aujourd'hui.

En quelques étapes

1 - Se procurer du Bitcoin ou de l'Ether.

2 - Transférer ses Bitcoins ou Ethers sur un portefeuille personnel contrôlé par vous-même.

3 - Acheter les tokens de l'ICO.

Se procurer du Bitcoin ou de l'Ether

La plupart des ICO ne vous permettront pas d'acheter les tokens avec des monnaies FIAT (Euro, Dollar), sauf exceptions rares (voir Decent). De manière générale, il est nécessaire de se procurer la crypto-monnaie associée à la blockchain-infrastructure sur laquelle repose l'émission du nouveau token vendu lors de l'ICO (Ethereum, NEO, etc).

Exemple : le projet Golem, dont le token est appelé GNT, repose sur la plateforme Ethereum. Il était donc nécessaire de se procurer des Ethers pour acheter des GNT lors de son ICO.

Néanmoins, rien n'empêche l'équipe en charge du projet d'ouvrir l'ICO à d'autres moyens de financement tels que Bitcoin.

Dans la mesure où la grande majorité des ICO sont liées à des projets basés sur l'écosystème Ethereum, posséder des Ethers et du Bitcoin permet de participer à la plupart des lancements.

Lire le guide : comment acheter du Bitcoin ou de l'Ether via coinbase ?

Transférer ses Ethers ou Bitcoins sur un portefeuille personnel

Pour recevoir les tokens de l’ICO, il est nécessaire de procéder à l’achat à partir d’un portefeuille dont vous avez le contrôle des clefs privées. De ce fait, il n’est pas recommandé de participer et d’envoyer ses crypto-monnaies à partir d’une plateforme d’échange dont le portefeuille ne vous donne pas accès aux clefs privées associées (Coinbase, Kraken, etc).

En effet, les tokens achetés sont la plupart du temps rétribués sur l'adresse utilisée lors du paiement. Le portefeuille utilisé doit être compatible avec le token désiré. En ce qui concerne les ICO de projets reposant sur l'écosystème Ethereum, les tokens suivent le standard ERC-20.

My Ether Wallet, MetaMask ou encore Parity sont des portefeuilles compatibles ERC-20.

Guide : installer et configurer My Ether Wallet avec MetaMask.

En savoir plus sur le standard ERC-20.

En savoir plus sur les clefs privées.

Exemple : j'envoie 2 ETH pour participer à l'ICO de Golem, à partir de l'adresse 0x0195B59976e33Bb5B8A736a95E589963d866B5A3.

Je recevrai mes GNT sur cette même adresse 0x0195B59976e33Bb5B8A736a95E589963d866B5A3.

Je dois avoir un portefeuille compatible ERC-20.

Acheter les tokens de l'ICO

Il ne reste plus qu'à envoyer vos crypto-monnaies à l'adresse de l'ICO. Retenez que les procédures et méthodes de participation peuvent varier selon les différents projets. Le détail de la marche à suivre vous sera indiqué sur leurs sites web respectifs. Il n'est pas rare de se voir demander une adresse mail ou la création d'un compte utilisateur pour rejoindre l'ICO.

Notez que certaines plateformes d'échange peuvent proposer des participations directes et simplifiées aux levées de fonds en partenariat avec l'équipe du projet.

Enfin, il peut être souhaitable de programmer la transaction de participation à l'heure précise où la vente est ouverte. Dans le cas des ICO Ethereum, le wallet Parity vous permet notamment de planifier le déclenchement de la transaction lorsque la blockchain atteint un numéro de bloc précis. Cette fonctionnalité peut s'avérer cruciale pour certains lancements à volumes limités, et dont la clôture peut intervenir rapidement.

A lire : les bonnes pratiques pour sécuriser ses crypto-monnaies

#ICO #Ethereum #Bitcoin #Portefeuille